Le forum a fermé ses portes (mais les laissera entrouvertes) après des années d'échanges extraordinaires ! Merci d'en avoir fait partie !
 
S'enregistrerAccueilRechercherFAQConnexion

Partagez | 
 

 Par dela le rideau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 53
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Par dela le rideau   Mer 15 Sep 2010 - 16:09




Par delà le rideau

Pour le monde une larme est tombée sur ma route
Goutte d’ombre perlant aux paupières des fous
Hématome irisant les reflets de la mer
Dans sa gangue de fer goutte bleue de sang pur

Frêle océan de vie dans le vide néant
La larme s’en allant a glissé de mes joues
En lent suintement d’une noire gangrène
Géhenne jaillissant aux entrailles du monde

Alarme sans pitié jaillissant de ma gorge
Comme un soufflet de forge un rire de Vulcain
Cri perçant le béton aux ferrailles rouillées
Cri souillé comme l’air s’échappant dans le vide

Tout ce rêve pareil aux ombres vespérales
S’étale et se délite où renaissent les mots
Il n’est pas de regard plus serein que celui
Qui vit au fond du gouffre
La noirceur de la nuit

Mais le monde s’enfuit à chacun de mes songes
A chacun de mes pas
Et ne me laisse voir que des fragments de peau
Et des ondes mouvantes
Et des sables et des dunes

Mes yeux sont là
Mon regard est ailleurs
Déchirant des voiles
Et la solitude des êtres

Mes mains ne bougent pas mais caressent au hasard
Des visages perdus au sein des multitudes
Visages d’enfants saints et de vieillards obscurs
Visages doux des femmes et des hommes violents

Des champs de pur soleil s’abreuvent du néant
Le silence est partout
Bouches amères de solitude
Hurlements étouffés aux gorges condamnées
Babillements d’enfants
Murmures dans le vent des vieux aux bouches vides

Le silence emplit le silence
Et l’espace et le temps
L’enfer n’a point de flamme
Ni de glace stérile
Il n’est qu’errance et vide

Chaque réveil est une vie nouvelle
Et qu’importe le vent déchirant les nuages
Les ombres demeurent par l’espoir de la pluie
Qui reviendra un jour s’épancher aux sillons

Chaque soleil renaissant apporte la brûlure
De son souffle de vie
Et j’écoute distrait le chant lourd des cigales
Mon regard est perdu sur la cime des arbres
Mon regard se perdra au delà de l’azur

Que vouliez-vous me dire
Ô bouches fermées par la terre des ans ?
Que pouviez-vous me dire que je ne savais pas ?

Les hommes rouges sautent sur la terre déserte
Et malheureux leur dieu pleure lentement
De ses larmes de glace

Les univers possibles s’étirent
Inexorablement
Et ne me laissent voir que les relents putrides
De nos apocalypses
Que ne puis-je sentir
Le souffle d’un futur différent de ceux-là ?

Le rêve s’est enfui aux écrans de fumée
Soulevons le rideau pour voir ce qu’il en reste

Des gravures anciennes
D’hommes peints bouleversants
Jaillissaient sur le cuir des volumes jaunis
Dans l’odeur humide
Des grandes forêts et des sources du Nil

Le rêve s’est enfui aux écrans de plasma
Combien de pas ferons-nous
Pour soulever enfin juste un coin du rideau ?

La beauté se mérite
Mais que nous reste t-il pour entrevoir demain
Les mystères du monde ?

Que nous reste t-il des poèmes anciens ?

J’ai peur de la lumière
Qui brûle tous les livres
Et des hommes pressés qui veulent sans les lire
Connaître avant demain les mystères du monde

Dites, que nous reste t-il des paradis perdus
J’ai peur de ne trouver sur des chemins faciles
Que des cartes postales
En format numérique

J’ai peur que le rideau
Ne recouvre plus rien de mes rêves d’enfant
Et que tremble ma main

Revenir en haut Aller en bas
corie
Bédélien très bavard !
Bédélien très bavard !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 45
Humeur : bonne voyons!
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Par dela le rideau   Mer 15 Sep 2010 - 17:03

et bien... c'est pas gai tout ça, j'ai vu defiler tous les paysages. Quel texte!
Revenir en haut Aller en bas
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 53
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: Par dela le rideau   Mer 15 Sep 2010 - 23:27

Mercie Corie, mais je ne voulais surtout pas attrister ta journée...
Revenir en haut Aller en bas
Nina K
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 986
Age : 51
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : peintre et divers bricolages
Humeur : surchargée !!
Date d'inscription : 17/04/2010

MessageSujet: Re: Par dela le rideau   Jeu 16 Sep 2010 - 11:15

C'est magnifique !! je suis très émue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par dela le rideau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par dela le rideau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rideau de leds
» FESTHEA : Le dindon à Azay le Rideau
» [Les éditions J'ai lu] Le rideau déchiré de Jodi Picoult
» Rideau de fer
» Jaeger-LeCoultre Reverso Répétition Minutes à Rideau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
( FERMÉ/ENTROUVERT] La Base de Loisirs Artistiques et Créatifs :: COIN DE VOS OEUVRES TERMINEES :: Les MOTS Enchanteurs et les Duo avec peintres (Poésie/Peinture)-
Sauter vers: