Le forum a fermé ses portes (mais les laissera entrouvertes) après des années d'échanges extraordinaires ! Merci d'en avoir fait partie !
 
S'enregistrerAccueilRechercherFAQConnexion

Partagez | 
 

 "La sueur des cargos" aux éditions Edilivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 53
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: "La sueur des cargos" aux éditions Edilivre   Sam 13 Juin 2015 - 23:21

Revenir en haut Aller en bas
Véran
Bédélien expert
Bédélien expert
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3673
Age : 51
Localisation : Sallanches - 74
Emploi/loisirs : Sculpture, dessin, sports de montagne...
Humeur : beau temps sur les Alpes !
Date d'inscription : 23/07/2011

MessageSujet: Re: "La sueur des cargos" aux éditions Edilivre   Dim 14 Juin 2015 - 22:23

Je me réjouis de pouvoir le lire ! o joie
Revenir en haut Aller en bas
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 53
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: "La sueur des cargos" aux éditions Edilivre   Dim 14 Juin 2015 - 22:48

Véran a écrit:
Je me réjouis de pouvoir le lire ! o joie

Merci ! Je te souhaite une agréable lecture...
Revenir en haut Aller en bas
miclai53
Bédélien accro
Bédélien accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1696
Age : 65
Localisation : bonchamp les laval 53960
Emploi/loisirs : Peinture pastel etc
Humeur : sourire et rire le plus possible
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: "La sueur des cargos" aux éditions Edilivre   Jeu 18 Juin 2015 - 9:35

Revenir en haut Aller en bas
So (Solaime)
Tour de contrôle
Tour de contrôle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12330
Age : 47
Localisation : Paris plage et environs
Emploi/loisirs : Photographie, bijoux, etc / Créatifs, instructifs, oisifs et... légèrement sportifs ^^
Humeur : Selon le soleil !
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: "La sueur des cargos" aux éditions Edilivre   Jeu 18 Juin 2015 - 10:56

La 4ème de couv, comme on dit, donne envie ! Et pourtant je n'accroche pas à la poésie ! Bravo !


SITE "Sol'So Créations"
ATELIERS "Creatheame"
ALBUMS Flickr "Sol'So PhotograFée"

« Peut-être suffirait-il que quelques individus deviennent de l'or pur... » (Mère, Auroville)
« Ce n'est pas un signe de bonne santé que d'être bien intégré dans une société profondément malade. » (Krishnamurti)
Revenir en haut Aller en bas
Co.
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5185
Age : 54
Localisation : la Nalsace
Emploi/loisirs : Peintre et plus si affinités
Humeur : dingue
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: "La sueur des cargos" aux éditions Edilivre   Jeu 18 Juin 2015 - 12:05

C'est quand même beau .... un livre !!!



Co.
Revenir en haut Aller en bas
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 53
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: "La sueur des cargos" aux éditions Edilivre   Ven 19 Juin 2015 - 23:53

merci à vous tous !

La sueur des cargos

Préambule

« La poésie ne se vend pas, elle ne s’est jamais vendue, elle ne se vendra jamais. Elle ne se lit pas. Elle n’est lue que par quelques maniaques ou par des universitaires qui la plupart du temps la lisent mal… »
Léo Ferré.

Alors il n’y a aucune illusion à se faire, ces lignes comme celles qui suivent resteront confidentielles ou tout au plus seront lues par seulement quelques amis ou par quelques uns des maniaques dont parlait Ferré.

Ces poèmes avec les idées et les images, les pans de ciel bleus et ceux plus sombres des nuits d’orage, ces quelques morceaux de moi (morceaux d’âme à défaut d’une meilleure appellation) qu’ils essaient de transporter, demeureront de simples dépôts d’encre noire sur du papier blanc ; un peu comme ces particules quantiques qui n’auraient de réalité tangible que si elles sont observées… J’aime bien cette idée qui fait que les mots alignés dans un livre demeurent des ondes incertaines tant que le livre est fermé et ne prennent sens et consistance que lorsqu’un œil intéressé et attentif se porte sur eux. Dans cette optique, mes textes demeureront souvent, je le crains, dans cet état d’incertitude quantique ; je n’écris pas des poèmes mais des ondes poétiques !

Lire de la Poésie c’est « intello » ou pédant, mais en écrire c’est presque perçue comme ridicule par la majorité des gens ; avec en corolaire une gène qui va de l’indifférence au mépris…

Alors si la poésie ne se vend pas, ne se lit pas et n’est pas source de reconnaissance, pourquoi écrire ?

Je connais quelques personnes qui écrivent avec délectation, qui alignent des vers avec une facilité déconcertante (ou du moins qui me semble l’être) et qui se font un plaisir de tourner leurs mots, leurs phrases, leurs rîmes pour en faire sortir un sonnet français, marotique, élisabéthain ou que sais-je encore, en respectant à la lettre les règles prosodiques édictées par les Malherbe du XVII° siècle. J’admire sincèrement leur maîtrise et leur capacité comme le disait Boileau, à «réduire la Muse aux règles du devoir» ; j’apprécie la beauté de leurs vers et la perfection prosodique de leurs créations. Pourtant je ne peux pas écrire comme cela ! Non pas que j’en sois formellement incapable puisque j’en connais les règles et que tout après n’est question que de technique et de travail…

Mais écrire n’est pas pour moi un plaisir en soi, mais au contraire une forme de souffrance nécessaire, une sorte de démarche cathartique ; et si plaisir il y a c’est celui de la douleur salvatrice et au final agréable que l’on ressent en massant un muscle contracté et douloureux…

Je refuse donc toute obligation contraignante sur la forme (parlons, si on veut, de poésie libre) et si un certain nombre de mes textes s’orientent vers des formes d’inspiration néo-classiques, ce n’est qu’un des effets paradoxal de cette liberté !

Si ces traces d’encre ont quitté leur état ondulatoire pour devenir l’espace d’un instant des particules, des mots, des phrases, c’est qu’un lecteur les parcourt ! A celui-ci je souhaite d’agréables moments…

Christian Gastou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "La sueur des cargos" aux éditions Edilivre   

Revenir en haut Aller en bas
 
"La sueur des cargos" aux éditions Edilivre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les éditions D'Un Noir Si Bleu
» Les éditions Belfond
» Tom-Pouce (éditions de Montsouris)
» éditions Métal
» [Les éditions Le cherche midi] Le livre des morts de Glenn Cooper

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
( FERMÉ/ENTROUVERT] La Base de Loisirs Artistiques et Créatifs :: POUR MIEUX SE CONNAITRE :: Nos EXPOSITIONS et CONCOURS-
Sauter vers: