Le forum a fermé ses portes (mais les laissera entrouvertes) après des années d'échanges extraordinaires ! Merci d'en avoir fait partie !
 
S'enregistrerAccueilRechercherFAQConnexion

Partagez | 
 

 La voix de Baudelaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 52
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 0:44

.

Debout sous le soleil dans ses pauvres habits,
Il récitait des vers, ceux du grand Baudelaire,
A tous ces gens pressés autour d’un plat du jour ;
Pressés de repartir à leurs vaines affaires.

J’étais bien seul je crois à l’écouter parler,
Comme un Jésus Poète assumant son calvaire…
Je me surpris parfois chuchotant avec lui
Les vers qui revenaient de mes vieilles lectures :
« C’est Satan Trismégiste » ou quelques autres mots…
Mais je baissais le chef pour ne point être vu ;
Lâche comme Saint Pierre au chant second du coq !

Et lorsqu’au dernier vers il me sembla comprendre :
« Hypocrite AUDITEUR, – mon semblable, – mon frère ! »
Je sus qu’il était temps pour le prix de ma honte
De donner une pièce à la voix du grand Charles !

Je repense parfois avec quelques regrets,
A ce bonhomme là récitant des poèmes,
D’une voix sûre et belle à tous ces pauvres gens ;
Bien plus pauvres que lui pour n’avoir écouté,
Sur la place au soleil que leurs mornes pensées…

.


Dernière édition par Aralf le Jeu 19 Fév 2015 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
corie
Bédélien très bavard !
Bédélien très bavard !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5879
Age : 45
Humeur : bonne voyons!
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 5:53

Revenir en haut Aller en bas
darnal
Bédélien expert
Bédélien expert
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3772
Age : 74
Localisation : Chalon-sur-Saône
Emploi/loisirs : portraits de famille, paysages de montagne
Humeur : sereine
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 8:37

magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Françoune
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13700
Age : 62
Localisation : pays basque
Emploi/loisirs : peintre
Humeur : enthousiaste optimiste et tenace
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 9:34

j'admire ce si beau maniements des mots ... pour moi c'est un mystère .. bravo


Revenir en haut Aller en bas
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 52
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 9:48

Merci à vous trois !

Françoune a écrit:
j'admire ce si beau  maniements des mots ... pour moi c'est un mystère .. bravo
Moins mystérieux que ne l'est pour moi l'art du dessin !
Je ne sais pas si c'est techniquement possible… mais il faudra que j'essaie un jour de faire un pas à pas montrant l'évolution du texte;
Revenir en haut Aller en bas
Françoune
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13700
Age : 62
Localisation : pays basque
Emploi/loisirs : peintre
Humeur : enthousiaste optimiste et tenace
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 9:56

ça serait génial de voir comment tu élabores un texte de cette nature à partir d'une idée ou d'une émotion !


Revenir en haut Aller en bas
Véran
Bédélien expert
Bédélien expert
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3673
Age : 51
Localisation : Sallanches - 74
Emploi/loisirs : Sculpture, dessin, sports de montagne...
Humeur : beau temps sur les Alpes !
Date d'inscription : 23/07/2011

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 9:58

De magnifiques vers !

Oui, ce serait sympa de voir la construction, l'évolution d'un texte jusqu'à sa mouture finale ! Ce qui guide le choix des mots ou des images...
Revenir en haut Aller en bas
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 52
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 10:22

Françoune a écrit:
ça serait génial de voir comment tu élabores un texte de cette nature à partir d'une idée ou d'une émotion !

Sur la construction du texte lui même c'est trop tard, il aurait fallu que je conserve une trace des versions successives (écrit directement sous word, mais il m'arrive aussi de griffonner mes hiéroglyphes sur un carnet…)
Par contre je peux essayer d'expliquer la Genèse de l'idée et la démarche…

Tout est parti ici d'un texte en prose d'un poète contemporain que j'aime beaucoup, qui est Xavier Bordes (c'est lui qui m"a fait le grand honneur de préfacer mon premier recueil "Gaïa" : "Le poète, la violence, et l'humanité…" et plus précisément cet extrait




Ce passage m'a rappelé ce repas en terrasse d'un restaurant d'Avignon, durant le Festival durant lequel ce gars qui passait de restau en restau est venu réciter des poèmes de divers auteurs dans l'indifférence la plus générale. Parmi ces textes, un que j'apprécie particulièrement qui est le prologue des fleurs du mal : "Au lecteur"

La sottise, l'erreur, le péche, la lésine,
Occupent nos esprits et travaillent nos corps,
Et nous alimentons nos aimables remords,
Comme les mendiants nourrissent leur vermine.

Nos péchés sont têtus, nos repentirs sont lâches;
Nous nous faisons payer grassement nos aveux,
Et nous rentrons gaiement dans le chemin bourbeux,
Croyant par de vils pleurs laver toutes nos taches.

Sur l'oreiller du mal c'est Satan Trismégiste
Qui berce longuement notre esprit enchanté,
Et le riche métal de notre volonté
Est tout vaporisé par ce savant chimiste.

C'est le Diable qui tient les fils qui nous remuent.
Aux objets répugnants nous trouvons des appas;
Chaque jour vers l'Enfer nous descendons d'un pas,
Sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

Ainsi qu'un débauché pauvre qui baise et mange
Le sein martyrisé d'une antique catin,
Nous volons au passage un plaisir clandestin
Que nous pressons bien fort comme une vieille orange.

Serré, fourmillant comme un million d'helminthes,
Dans nos cerveaux ribote un peuple de démons,
Et quand nous respirons, la Mort dans nos poumons
Descend, fleuve invisible, avec de sourdes plaintes.

Si le viol, le poison, le poignard, l'incendie,
N'ont pas encore brodé de leurs plaisants dessins
Le canevas banal de nos piteux destins,
C'est que notre âme, hélas! n'est pas assez hardie.

Mais parmi les chacals, les panthères, les lices,
Les singes, les scorpions, les vautours, les serpents,
Les monstres glapissants, hurlants, grognants, rampants,
Dans la ménagerie infâme de nos vices,

Il en est un plus laid, plus méchant, plus immonde!
Quoiqu'il ne pousse ni grands gestes, ni grands cris,
Il ferait volontiers de la terre un débris
Et dans un bâillement avalerait le monde.

C'est l'Ennui!- L'oeil chargé d'un pleur involontaire,
Il rêve d'échafauds en fumant son houka.
Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat,
Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère!

Charles Baudelaire

J'ai fait un parallèle entre les deux textes et j'ai imaginé mon bonhomme comme un sorte de prophète en train de "s'égosiller jusqu'u dernier souffle", pour faire passer une sorte de message à l'humanité ! Mon texte est parti de cela, même si je n'ai pas été au bout de l'idée…

Pour la forme, les Alexandrins sont des vers qui, avec l'habitude de leur rythme particulier, me viennent assez naturellement. J'ai ensuite choisi de ne pas les "rimer" (à part quelques rimes sur le "aire" de Baudelaire, qui sont venues se glisser au début). J'aime les rimes, mais je trouve que leur "formalisme'" idéal sur des poèmes un peu conceptuels, n'est pas tout à fait adapté à la narration d'une histoire comme ici. J'ai donc choisi, pour faire coller la forme et le fond, une sorte de prose en alexandrins !
Revenir en haut Aller en bas
Co.
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5185
Age : 54
Localisation : la Nalsace
Emploi/loisirs : Peintre et plus si affinités
Humeur : dingue
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 10:48

Très intéressant !

Et beau texte ....

Ne crois-tu pas que rentrer dans l'écriture est aussi rentrer dans un état second de notre nature propre dont on a les clés (ou pas ! voire perdu) ?

Avec cette question je me sens dans un état second tiens !! Sais pas si elle est compréhensible; j'ai pas dû trouver la bonne clé ! rirefille


Co.
Revenir en haut Aller en bas
Françoune
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13700
Age : 62
Localisation : pays basque
Emploi/loisirs : peintre
Humeur : enthousiaste optimiste et tenace
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 13:40

Très intéressante ton explication ... entre la source de tes inspirations et le choix de la forme ..
tu dis que l'alexandrin te vient facilement , c'est une question de rythme et de musicalité peut-être ? comme une palette vient au peintre
ensuite la technique est là pour servir et non en sujet principal ... j'adhère à ta démarche qui est spontanée (me semble-t-il dans l'émotion) et construite en dialogue entre l'inspiration et la réalisation
j'aime !!!!


Revenir en haut Aller en bas
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 52
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 13:49

Co. a écrit:

Ne crois-tu pas que rentrer dans l'écriture est aussi rentrer dans un état second de notre nature propre dont on a les clés (ou pas ! voire perdu) ?

Avec cette question je me sens dans un état second tiens !! Sais pas si elle est compréhensible; j'ai pas dû trouver la bonne clé ! rirefille

Si bien sur, il y a une sorte de "lâcher prise" qui a été poussé à son paroxysme par les surréalistes. Sans aller jusqu'aux extrêmes de leur "écriture automatique", on n'écrit pas un poème (moi du moins) en établissant à l'avance un plan précis; il faut aussi savoir se laisser porter, emporter par les mots et le texte finit par avoir un peu sa propre vie. J'écris souvent en partant d'une combinaison de quelques mots qui viennent comme çà, un peu sans queue ni tête, sans but précis, mais qui surgissent; le poème après se bâtit sur ces sonorités sans que je sache au départ vers quoi il va aller ou même de quoi il va parler; je le découvre moi même au fur et à mesure...
Revenir en haut Aller en bas
Aralf
Bédélien assidu
Bédélien assidu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 52
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : Poésie
Humeur : nostalgique
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 14:02

Françoune a écrit:

tu dis que l'alexandrin te vient facilement , c'est une question de rythme et de musicalité peut-être ? comme une palette vient au peintre

Exactement !

Françoune a écrit:

ensuite la technique est là pour servir et non en sujet principal ... j'adhère à ta démarche qui est spontanée (me semble-t-il dans l'émotion) et construite en dialogue entre l'inspiration et la réalisation  
j'aime  !!!!

C'est pour cette raison que je m'oppose régulièrement sur certains forum à certaines personnes qui font passer la technique et la recherche de la "pureté" prosodique en premier…
Les règles de la versification classique ont été édictées par des gens comme Boileau ou Malherbe au 17° siècle ! Bien sur cela à permis de créer des merveilles et Baudelaire que je révère comme le plus grand poète français en est l'héritier et écrivait en accord avec ces règles. Mais rester arc-bouté sur des règles figées et souvent désuettes (les rimes écrites, certaines diérèses etc) alors que la langue évolue, est à mon sens préjudiciable à la poésie.
Imaginez un instant, amis peintres, que vous soyez condamnés à ne peindre que selon les techniques consignées par Delacroix ou Géricault (même s'ils s'agissaient de génies).
L'émotion spontanée est la base de toute poésie (qu'elle soit musique, peinture ou écriture), les techniques sont des outils que nous choisissons ou non d'utiliser à tel ou tel moment… Je veux garder cette liberté !
Revenir en haut Aller en bas
Françoune
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13700
Age : 62
Localisation : pays basque
Emploi/loisirs : peintre
Humeur : enthousiaste optimiste et tenace
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 14:10

Aralf a écrit:

Imaginez un instant, amis peintres, que vous soyez condamnés à ne peindre que selon les techniques consignées par Delacroix ou Géricault (même s'ils s'agissaient de génies).


Et bien il y a longtemps que j'aurais rangé les pinceaux !!!

Citation :

L'émotion spontanée est la base de toute poésie (qu'elle soit musique, peinture ou écriture), les techniques sont des outils que nous choisissons ou non d'utiliser à tel ou tel moment… Je veux garder cette liberté !

bien d'accord


Revenir en haut Aller en bas
simone
Bédélien très bavard !
Bédélien très bavard !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6393
Age : 83
Localisation : Provence
Emploi/loisirs : seniorina, peintre autodidacte en pré-retraite
Humeur : ne peux plus mieux faire !
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 14:16

J'apprécie tes explications Aralf moi qui ai utilisé tant de mots sans jamais retrouver la musique pour les accompagner... mes essais ont été cent fois détournés pour atterrir au panier... et pourtant je les adore ces mots qui nous permettent d'exprimer avec tant de précision - surtout le français, je ne suis pas chauvine !- le moindre souffle de nos émotions... J'aime ton poème ! Bien sûr, la peinture est leur grande soeur, comme la musique est celle de la danse, si peu les sépare ! L'Homme (et la Femme) possède une grande chance, et cette chance c'est : L'Art !
Revenir en haut Aller en bas
Véran
Bédélien expert
Bédélien expert
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3673
Age : 51
Localisation : Sallanches - 74
Emploi/loisirs : Sculpture, dessin, sports de montagne...
Humeur : beau temps sur les Alpes !
Date d'inscription : 23/07/2011

MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   Jeu 19 Fév 2015 - 18:01

Merci de ces explications sur ta démarche créative ! Il y a de beaux parallèles avec la peinture ou la sculpture...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La voix de Baudelaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
La voix de Baudelaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La voix de Baudelaire
» Les Fleurs du Mal - Baudelaire
» les voix française des personnages
» wael jassar une autre belle voix
» Episode 18 - Voix intérieures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
( FERMÉ/ENTROUVERT] La Base de Loisirs Artistiques et Créatifs :: COIN DE VOS OEUVRES TERMINEES :: Les MOTS Enchanteurs et les Duo avec peintres (Poésie/Peinture)-
Sauter vers: